L’hérédite en République – suite