Etiquette : Bailleul


Ignace Plichon (1814-1888)

Le saint-simonien
Ignace Plichon est né à Bailleul en 1814. Son père était un fabricant de savon. Après des études secondaires au collège des jésuites de Saint Acheul, il suivit des études à la faculté de droit de Paris. C’est dans cette ville qu’il se passionna pour les idées saint-simonistes, devenant un fidèle adepte du panthéisme enfantinien sans toutefois verser dans le mysticisme. Le père Enfantin l’appelait son « cher manchot » (Ignace Plichon avait en effet perdu un bras à la suite d’un accident de chasse.) Revenu à Bailleul à la fin de ses études, il convertit son frère aîné qui à son tour fit tous ses efforts pour répandre autour de lui la nouvelle religion, au scandale du clergé de Bailleul.
Lire la suite…


Bailleul dans la Grande Guerre (1914-1918)

A la veille du premier conflit mondial, Bailleul est une paisible cité de 13.000 habitants entourée d’houblonnières et de grasses prairies. Les vieilles familles terriennes de la région y demeurent en son centre. L’industrie drapière et de dentelles occupe une grande partie de la population ouvrière vivant dans des courées insalubres à la périphérie de la ville.

Quatre ans plus tard, au sortir de la guerre, la ville aura été détruite à 98% et sa population réduite à 6.000 âmes.
Lire la suite…