search facebook google plus Newsletter

Connaissez-vous Mr Herrewyn ?

Rubrique : Blog - Etiquettes : , ,

Dans le cadre d’une étude sur l’histoire de l’archéologie en Flandre, nous recherchons des informations sur un certain Jean-Philippe Herrewyn. Nous savons simplement qu’il fut percepteur à Bergues au milieu du XIXe siècle, membre de la Société dunkerquoise pour l’encouragement des sciences, des lettres et des arts et grand collectionneur d’antiquités.
Quelques informations glanées dans les compte-rendus de la Commission historique du Nord nous informent de la richesse de sa collection :

M. Cousin dit avoir demandé à M. Herrewyn, membre de la société Dunkerquoise, une note des objets qui auraient été trouvés dans les villages traversés par le Loo-wegh et par le chemin du Vliet; il s’empresse de communiquer au Sous-Comité le résumé de la réponse qu’il a reçue de cet amateur dont le beau cabinet est bien connu des érudits.
M. Herrewyn possède chez lui les objets suivants trouvés à :
Cappelle-Brouck : un vase en terre noire et une soucoupe en terre rouge vernissée, revêtues du nom du potier. Ces ustensiles ont été recueillis avec quatre autres du même genre dans un coffre en chêne que l’on a découvert en creusant un fossé.
Drincham : une urne cinéraire en bronze, très rare ; on n’en connaît que trois autres semblables, a-t-on dit au musée des Antiques. Elle était remplie d’ossements calcinés et contenant quatre médailles en argent : une d’Antonin-le-Pieux, une de Marc-Aurèle et deux de Faustine.
Crochte : plusieurs monnaies gauloises en or (des Morins, Nerviens, Atrébates et une attribuée aux Cénomans).
Hoymille : un vase en terre grise, à anse, parfaitement conservé. Il reposait sur un lit de charbon de bois qui avait été allumé sous lui. M. Riocreux, mort récemment, directeur du musée céramique de Sèvres, a dit qu’il remontait à plus de 3000 ans.
Warhem : une médaille en or de Tibère, trouvée dans un champ longeant la voie romaine (Steenstraete), au-delà du pont de Beentjes-Meulen.
Killem : une médaille en or de l’empereur Honorius.
Bulletin de la Commission historique du Nord, T.12, 1873, Séance du 16 mars 1873, pp. 301-302.

M. Dezitter a ajouté qu’on avait trouvé a Cappellebrouck, dans une pièce de terre de la ferme de M. Lysensoone, un cercueil avec des ossements et des poteries, notamment un vase de couleur grise et une assiette de couleur rouge, poteries achetées par M. Herrewyn, ancien percepteur et membre de la Société Dunkerquoise, à Bergues. Cette trouvaille mérite l’attention ; elle augmente le nombre de celles de la même époque, faites sur le même territoire de Capellebrouck, que la vieille Colme, longée par la voie romaine précitée, sépare de Looberghe et de Bourbourg-Campagne.
Bulletin de la Commission historique du Nord, T.11, 1871, Séance du 15 janvier 1870, p 357.

Qui était-il ? A-t-on un catalogue de sa collection ? Qu’est-elle devenue ?
Si dans vos recherches historiques et/ou généalogiques, vous avez croiser ce Mr Herrewyn, nous serions très intéressés par vos découvertes. D’avance, merci pour vos contributions.

Notes complémentaires :
Sur les conseils de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Dunkerque, nous avons pris connaissance de l’ouvrage de Mr Jean Jourdain-Herrewyn intitulé Contribution à la généalogie et à l’histoire de la famille Herrewyn.
Quelques pages sont consacrées à Jean Philippe Herrewyn.
Né en 1790 et décédé en 1876, il est issue d’une lignée d’avocats et d’échevins installée à Bergues depuis les années 1670 et alliée aux grandes familles berguoises notamment les de Hau de Staplande, de Meezemaker et de Schodt.
Il se marie en octobre 1828 avec Louise Cadet dit Degravier; devient en 1833 major de la légion cantonale de Bergues. Percepteur des Contributions Directes à Bergues, il est également vice-président du Conseil de Direction de la Caisse d’Épargne et membre de la Commission administrative de l’Hospice Civil de la ville. Il apparaît sur la liste des électeurs les plus influents de l’arrondissement de Bergues désignés pour recevoir gratuitement Le Nord, journal de la Préfecture en 1837 (H. Cochin, Lamartine et la Flandre, p. 398).
Il décède à Bergues, âgé de 85 ans, le 12 juillet 1876. Dans son testament, il instituait son épouse pour sa légataire universelle en l’absence de descendants directs.
Sa succession d’un montant de 178.000 francs comprenait :
– Une grande maison avec jardins, 17 rue du Gouvernement à Bergues, une ferme à Pitgam, une autre ferme à Wylder, une pâture grasse, deux jardins, un terrain servant de dépôt de charbon à Bierne.
– et d’autre part des meubles et objets meublants, de l’argenterie, des objets d’art, une action de la Caisse Céréalière du Nord, deux livrets de la Caisse d’Epargne de Bergues, le reliquat couru de la pension d’ancien Percepteur à laquelle il avait droit et le prorata couru des fermages des biens communs.
Louise Cadet décédait à son tour à Bergues le 19 juillet 1878. Dans son testament, elle instituait pour son légataire universel, son petit-neveu, Edmond Paul Jacques Cadet dit Degravier, notaire à Dunkerque, à l’exception de ses brillants et diamants qu’elle léguait à Eugénie de Hau de Staplande, sa cousine.
La succession de Louise-Pauline Cadet d’un montant à 380.000 francs s’établissait ainsi :
L’ensemble des biens recueillis de son défunt mari, selon le détail donné ci-dessus, des biens propres à la défunte (Une ferme à Armbouts-Cappel de plus de 36 ha, Une ferme à Quaedypre de plus de 13 ha, une pâture à Bierne).
Nous consulterons dans les jours à venir les archives notariales à Lille pour prendre connaissance en détail des deux successions, en espérant en savoir un peu plus sur ces objets d’art qui pourraient être notre collection archéologique.
A suivre…

Consulté 238 fois, modifié le 3 octobre 2016 - Imprimer cet article

 

3 commentaires sur “Connaissez-vous Mr Herrewyn ?”

Laisser un commentaire :

[Règles]

Votre prénom et votre nom : (Obligatoire)

Votre courriel : (Obligatoire)

Votre commentaire :